Sir Horace Archambeault, juge en chef de la Cour du Banc du Roi

Le juge Sir Horace Archambeault

« Horace Archambeault naquit à L’Assomption, le 6 mars 1857, du mariage de l’honorable Louis Archambeault, conseiller législatif et ministre dans plusieurs gouvernements, et de Élisabeth Dugal. Il fit ses études classiques au collège de L’Assomption et au séminaire de Québec, et ses études de droit à l’université Laval, à Québec.

« Admis au barreau le 1er octobre 1878, il commença à pratiquer sa profession à Montréal, en société avec MM. H.-B. Rainville et Horace Gervais.

« Nommé professeur de droit commercial et maritime à l’université Laval, à Montréal, en 1881, il devint, dix ans plus tard, doyen de la faculté de droit de cette institution.

« Le 27 septembre 1882, il épousa à Notre-Dame de Québec, Élizabeth Lelièvre.

« Le 6 juin 1888, M. Archambeault remplaçait son père comme conseiller législatif de la division de Repentigny. Il fut président du Conseil législatif de 1897 à 1908.

« Le 26 mai 1897, l’honorable M. Archambeault entrait dans le ministère Marchand en qualité de procureur général. Il conserva ce même portefeuille dans le ministère Parent, de 1900 à 1905.

« Le 17 septembre 1908, M. Archambeault, qui, deux ans auparavant, avait refusé de monter sur le banc de la Cour Supérieure, remplaçait l’honorable juge J.-G. Bossé à la Cour du Banc du Roi. Le 11 août 1911, il devenait juge en chef de cette cour, en remplacement de sir L.-A. Jetté. Il fut créé chevalier (Knight) par Sa Majesté George V, le 1er janvier 1914.

« Sir Horace Archambeault mourut subitement à Trois-Pistoles, comté de Témiscouata, où il était en villégiature, le 25 août 1918.

« Dans les jugements du juge Archambeault se reflètent toutes les qualités de son esprit, vigueur du raisonnement, clarté, précision, agencement des arguments, élévation d’idées, distinction, belle ordonnance, enfin tout ce qui convainc, qui persuade et fait d’un jugement une œuvre d’art, en même temps qu’une œuvre de raisonnement et distingue un magistrat de race et de grande lignée. (Juge P.-Eugène Lafontaine2.) »

1 Pierre Archambault, Dictionnaire généalogique des Archambault d’Amérique, vol. 3, p. 200.
2 Pierre-Georges roy, les juges de la province de Québec

Pour plus d’informations, consultez le Dictionnaire biographique du Canada :

Sylvio Normand, « ARCHAMBEAULT, sir HORACE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 25 janv. 2021, http://www.biographi.ca/fr/bio/archambeault_horace_14F.html.